Arrow Fat Left Icon Arrow Fat Right Icon Arrow Right Icon Cart Icon Close Circle Icon Expand Arrows Icon Facebook Icon Instagram Icon Hamburger Icon Information Icon Down Arrow Icon Mail Icon Mini Cart Icon Person Icon Ruler Icon Search Icon Shirt Icon Triangle Icon Bag Icon Play Video

.

La Movida, au nom du Père, des fils et du Todo vale

SFr. 29.00

.

La Movida, au nom du Père, des fils et du Todo vale

SFr. 29.00

La Movida, au nom du Père, des fils et du Todo vale

Novembre 1975 : mort de Franco. Avec le décès du Caudillo, l’Espagne ouvre une décennie de folle transition qui l’emporte dans un tourbillon artistique sans précédent. Tous les champs de l’art sont touchés, de la photographie à la mode et au cinéma en passant par la musique, la peinture, le dessin. Cet incroyable élan pop, bigarré, glam et rock, apolitique aussi, est connu sous le label Movida, expression médiatisée au début des années 1980. En réalité, il commence à sévir dès le début des années 1970, avec la propagation d’une contre-culture punk restreinte au domaine musical (el Rrollo). À la fin de la décennie, il atteint d’autres domaines : c’est la nouvelle vague, la nueva ola. Enfin, il se mue en un style plus pop, plus professionnel mais aussi plus commercial, la Movida à proprement parler, qui en est l’apogée mais aussi le terme.

La Movida, au nom du Père, des fils et du Todo vale nous plonge au cœur de cette contre-culture espagnole.Cette remarquable étude, issue d’une thèse de doctorat, analyse les traits distinctifs de la Movida, son joyeux art de vivre et sa quête identitaire et postmoderne.

Details

Parution : 16/05/2012
Edition: Le mot et le reste
352 pages (148 x 210)

Shipping: 7 days